PubGazetteHaiti202005

Un soldat américain s'immole par le feu devant l'ambassade d'Israël à Washington

.

La mort d'un soldat américain en raison de la guerre à Gaza. Ce n'est pas au Moyen-Orient que cela s'est passé, mais dans la capitale fédérale américaine. Ce soldat s'est immolé par le feu devant l'ambassade israélienne.


Dimanche, à la mi-journée, les services d'urgence de Washington sont intervenus. Un homme en uniforme de l'armée américaine s'asperge d'essence devant la représentation d'Israël.

Après s'être filmé et avoir diffusé sur un réseau social, en appelant la liberté pour la Palestine, expliquant qu'il ne veut pas être complice d'un génocide, Aaron Bushnell s'enflamme. Puis s'effondre.

L'intervention de la police est rapide, mais le jeune homme de 25 ans, membre actif de l'armée de l'US Air Force, originaire de San Antonio au Texas, va mourir des suites de ses blessures.


C'est la première fois qu'une personne décède aux États-Unis au cours d'un acte militant contre la guerre à Gaza. Il y a déjà eu de nombreuses manifestations pro-palestiniennes dans le pays et plusieurs à Washington, dont au moins deux ont rassemblé plusieurs milliers de personnes, mais sans incident majeur.


Un rassemblement, annoncé avant ce décès, est prévu samedi prochain, à nouveau devant l'ambassade d'Israël. La contestation contre la guerre à Gaza et le soutien américain à Israël ne faiblit pas. Et Joe Biden est pointé du doigt par des Américains musulmans ou d'origine palestinienne.

 

RFI

Politique

Culture

Economie

Sport