Idees & Opinions

November
25
/2021
Dans la nuit du samedi 28 aux premières heures du dimanche 29 septembre 1987, on pouvait déjà entendre le cocorico lugubre des tirs nourris de rafales d’armes automatiques dans des quartiers populaires comme Carrefour Feuilles, Martissant, Bel-Air, Solino. Un nombre d’incidents regrettables, et des actes ciblés d’intimidations des macoutes quelques jours et même des heures avant le scrutin, étaient des signes visibles que le régime militaire n’allait pas garantir la sécurité des bureaux de votes et des électeurs.

Politique

Culture

Economie

Sport