PubGazetteHaiti202005

L’ONU ordonne l'évacuation de son personnel non essentiel en Haïti

@UN

Selon un article du journal américain Miami Herald ce vendredi 23 septembre 2022, l’organisation des Nations Unies a ordonné l'évacuation de tous les travailleurs internationaux non essentiels d'Haïti, citant la violence en cours qui a rendu les travailleurs vulnérables aux enlèvements et aux attaques la semaine dernière contre les entrepôts alimentaires soutenus par l'ONU à travers le pays.

 

L’Organisation des Nations Unies prend très au sérieux la situation qui sévit depuis bien longtemps en Haiti. Ce vendredi, un article du journal américain Miami Herald révèle que l’organisation des Nations Unies a ordonné l'évacuation de tous les travailleurs internationaux non essentiels d'Haïti.

 

L'ordre d'évacuation intervient deux mois après que le Conseil de sécurité de l'ONU a voté la prolongation d'un an du mandat de son Bureau intégré en Haïti et avant une réunion lundi sur la situation en Haïti. Les États-Unis proposent une résolution qui établirait un nouveau cadre pour sanctionner les chefs de gangs d'Haïti, ainsi que ceux qui fournissent des financements et des armes aux gangs.

 

Dans un communiqué vendredi cité par Miami Herald, Gilles Michaud, sous-secrétaire général de l'ONU pour la sûreté et la sécurité, a cité un risque de sécurité révisé pour Haïti en approuvant la recommandation permettant aux employés de retourner dans leur pays d'origine.

 

Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétaire général de l'ONU António Guterres, a confirmé l'ordre au journal américain mais n'a pas précisé le nombre d'employés concernés. Dujarric a déclaré que le système des Nations Unies en Haïti a donné la priorité à son soutien au gouvernement pour fournir « des activités vitales ».

 

« À cette fin, le personnel de l'ONU requis sur le terrain pour mener ces activités reste dans le pays, tandis que d'autres travailleront à distance », a-t-il déclaré. Le système des Nations Unies surveille de près l'évolution de la situation et prépare sa capacité de pointe pour d'éventuels besoins humanitaires accrus ».

 

Les États-Unis, qui ont averti les citoyens américains l'automne dernier de quitter Haïti alors que la crise sécuritaire du pays s'aggravait, fonctionnent avec un personnel d'ambassade réduit depuis plusieurs années. En juillet 2018, les États-Unis ont autorisé le départ volontaire du personnel non urgent et de leurs familles. Depuis lors, l'ambassade fonctionne avec un personnel réduit, ce qui, combiné à la violence des gangs et à la pandémie de COVID-19, a entraîné un retard dans le traitement des demandes de visa d'au moins un an.

 

Selon le journal Listin Diario, des diplomates étrangers accrédités en Haïti ont été contraints de fuir Haïti pour se réfugier en République dominicaine. Plusieurs ambassades ont fermé leurs portes les jours antérieurs.

 

 

Par : Daniel Zéphyr avec Miami Herald

Category

Politique

Culture

Economie

Sport

Post on Nov 25, 2022
Dominés et au bord de la rupture malgré leur ouverture du score précoce, les Néerlandais ont été accrochés par l'Équateur ce vendredi (1-1).